Le bilan psychologique / test WISC 5

En ce qui concerne l’entretien avec l’enfant le psychologue est dans une position différente qu’avec l’adulte parce que l’enfant s’exprime par d’autres modes que le langage, et le jeu permet un mode d’entrée en contact avec l’enfant.

La médiation d’une activité concrète qui correspond aux intérêts de l’enfant facilite la communication. Le clinicien doit être vigilent à la direction que lui indique l’enfant de façon explicite ou implicite. (Chiland Collete, 1983)

Les enfants ont la possibilité de choisir leur mode d’expression: faire un dessin, un jeu de faire semblant, un jeu de cartes, ce qui va aider l’enfant pour s’exprimer, car l’enfant ne possède pas toujours le langage complet qui lui permettrait de parler comme un adulte.

En même temps qu’un enfant fait un dessin par exemple, me parle de ses préoccupations du moment: disputes à l’école, avec ses frères ou ses parents, cauchemars, peurs, etc.

Le bilan psychologique contribue au diagnostic en repérant les déficits cognitifs, mais aussi les fonctions cognitives préservées. Le psychologue peut repérer les retentissements des déficits cognitifs (ex: trouble mnésique) sur les capacités d’apprentissage de l’enfant (ex: calcul).

Les tests d’intelligence stimulent l’activité cognitive des sujets et provoquent la mise en œuvre de plusieurs processus mentaux et comportements. Pendant la passation d’un test le psychologue observe et note plusieurs informations cliniques en plus des réponses aux stimulis proposés. Par exemple le psychologue va analyser les capacités de compréhension de la tâche: est-ce que l’enfant comprend correctement les consignes? Les réactions émotionnelles du sujet, son humeur générale, l’intérêt et la motivation pour la tâche sont également analysés.

Le bilan avec le WISC 5 (échelle d’intelligence de Wechsler pour enfants et adolescents) est utilisé dans des contextes différents car il s’agit d’une évaluation globale du fonctionnement cognitif général. On peut l’utiliser dans le cadre d’une évaluation de difficultés ou de troubles des apprentissages scolaires, dans l’évaluation des hauts potentiels ou bien dans l’évaluation du profil cognitif dans le cadre d’un retard de développement.

La passation du test dure environ 2 heures et en fonction de l’âge et de la fatigabilité de l’enfant, l’évaluation est proposée sur plusieurs entretiens. Un compte rendu écrit, ainsi qu’une explication des résultats et une prise en charge est proposé aux parents. Dans certains cas, en fonction de la situation je conseille une proposition d’orientation vers des professionnels comme par exemple: orthophoniste, psychomotricien, pédopsychiatre, CMP (centre médico-psychologique).

Le WISC 5 permet d’obtenir plusieurs niveaux d’information. L’échelle totale permet de calculer le Quotient Intellectuel Total (QIT), ce qui représente l’aptitude intellectuelle générale.

Le QI correspond au niveau de performance intellectuelle d’un sujet compte tenu de son âge chronologique en sachant que l’intelligence évolue tout au long de la vie.

L’échelle est composée de 5 indices principaux qui mesurent les compétences de l’enfant en ce qui concerne les grandes fonctions cognitives: compréhension verbale, aptitudes visuo-spatiales, raisonnement fluide, mémoire de travail, vitesse de traitement. Chaque indice est composé à son tour de subtests qui permettent une analyse précise des points forts et points faibles de chaque individu. Les résultats permettent de mettre en place un programme de remédiation en fonction du profil de l’enfant / l’adolescent.